1. - Historique Les observatoires régionaux du trait de côte et des risques côtiers en France métropolitaine (source : d’après Suanez et al., 2012).

L’Observatoire Régional des Risques Côtiers (OR2C) est une structure d’observation mise en place depuis 2016 sur l’ensemble du littoral des Pays de la Loire. Au même titre que les autres observatoires régionaux qui structurent le littoral français (fig. 1), il s’inscrit dans un contexte de renforcement de la connaissance scientifique sur les risques côtiers et d’adaptation au Changement Climatique, et propose à ce titre des actions mobilisant l’ensemble des forces vives impliquées sur ces questions en région.


L’OR2C se positionne conformément à la Stratégie Nationale de Gestion Intégrée du Trait de Côte (SNGITC) qui engage l’Etat et les collectivités dans une démarche de connaissance et de stratégies locales. Parmi les premières recommandations du comité de suivi de cette stratégie figure en particulier l’amélioration des connaissances disponibles afin de « mieux connaître pour mieux agir ». Ces recommandations vont aussi dans le sens d’une régionalisation des stratégies locales, afin de mettre en œuvre de véritables stratégies territoriales de gestion. Dans ce contexte, l’observation du trait de côte est devenue un enjeu majeur et justifie la mise en place d’observatoires régionaux comme l’OR2C, notamment parce qu’ils fournissent une aide à la connaissance et à la gestion des risques côtiers et structurent les actions sur une ou plusieurs régions (fig 1).

Fig. 1 - Les observatoires régionaux du trait de côte et des risques côtiers en France métropolitaine (source : d’après Suanez et al., 2012).

2. - Financements

L’OR2C a été mis place au moyen d’un financement de la Région Pays de Loire pour une période de 3 ans (2016-2019). Depuis 2019, la Région maintient son soutien financier par des subventions annuelles, dédiées en particulier aux acquisitions de données. Depuis 2018, La DREAL Pays de la Loire finance également l’OR2C en soutenant les campagnes d’acquisition de données, mais aussi en finançant un certain nombre d’actions et d’études sur le littoral (conception d’applications pour le traitement des données et leur mise à disposition, étude hydrosédimentaire régionale, recherche fondamentale sur l’histoire des risques côtiers, perception du risque, adaptation au Changement Climatique, suivi participatif du trait de côte, etc).

3. – Gouvernance

La gouvernance de l’OR2C se compose de trois organes distincts :

  • Le comité technique (34 structures membres) : il est composé d’établissements publics, des services de l’État, de collectivités et de structures d’observation avec qui l’OR2C collabore sur diverses actions. Il prépare les travaux du comité de pilotage en lui soumettant des propositions et des avis techniques.

  • Le comité de pilotage, constitué par la Commission Régionale de Gestion Durable du Littoral, qui réunit les services de l’État, la Région Pays de Loire, les départements de Loire Atlantique et de Vendée. Il définit les stratégies de l’OR2C et assure sa représentation politique.

  • L’OR2C est porté depuis 2016 par Nantes Université qui en assure l’animation et la coordination (cellule animation).

Cette gouvernance, en apparence classique, n’en est pas moins originale parce qu’elle rassemble la totalité des structures porteuses de Programmes d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) du littoral ligérien. À ces neuf communautés de communes ou communautés d’agglomération porteuses de PAPI s’ajoutent des collectivités qui, bien que non pourvues de ce dispositif, confèrent à l’OR2C une représentation continue sur le littoral régional. La gouvernance de l’OR2C établit donc un lien entre l’échelon local, les départements, la Région, les services de l’Etat et les établissements publics, sur la question des risques côtiers.

Organigramme de l'Observatoire Régional des Risques Côtiers en Pays de la Loire (OR2C)

4. – Missions

L’OR2C concentre ses actions sur les thématiques de recul du trait de côte et de submersion marine, le littoral régional étant particulièrement impacté par ces phénomènes. Son rôle est de :

  • Rassembler et consolider la connaissance scientifique sur ces deux aléas, notamment par des acquisitions de données par LiDAR aéroporté (campagnes annuelles sur la totalité du littoral) et par des recherches scientifiques sur des thématiques en lien avec le risque ;

  • Mettre à disposition la connaissance sur les risques côtiers et à la valoriser (site internet, publications scientifiques), afin (i) d’épauler les structures gestionnaires du linéaire côtier et (ii) de sensibiliser la population et les élus sur les risques côtiers ;

  • Œuvrer pour une dynamique d’observation le long de la bande côtière sur un court, moyen et long terme, en promouvant une coopération intra et interrégionale et en animant un réseau d’acteurs.

Ces trois missions impliquent une collaboration étroite entre services de l’Etat, collectivités (Région, départements, EPCI ou communes) et établissements publics qui composent la gouvernance de l’OR2C.